Études scientifiques

GOJO combine la passion pour notre objectif - sauver des vies et rendre la vie meilleure grâce à des solutions de bien-être - avec des connaissances scientifiques sur l'hygiène des mains et des soins de la peau. Cela conduit à des résultats positifs qui font une différence dans la vie des gens. Sélectionnez un lien ci-dessous pour un résumé de l'étude des résultats fournissant des preuves scientifiques des résultats obtenus.

Réduire les taux d'infection dans le secteur des soins de santé

Étude: Comparaison de l’efficacité des produits à base d'alcool pour la désinfection des mains par friction disponibles sur le marché et des gels pour la désinfection des mains par friction recommandés par l'Organisation mondiale de la santé : la formulation a une importance

Résultats: Les nouvelles formulations de produits pour la désinfection des mains par friction répondent aux exigences d'efficacité à la fois de HCPHW et de la norme EN 1500 lorsqu'ils sont testés dans des volumes d'applications généralement utilisés pour ces méthodes. De plus, ces formulations répondent aux exigences de HCPHW lorsqu'elles sont testées pour une dose plus réaliste de 2 mL de produit. En revanche, les formulations commerciales des produits pour la désinfection des mains par friction et celles recommandées par l'Organisation mondiale de la santé ne répondent pas aux exigences de l'HCPHW lorsqu’elles sont testées pour une application de 2 mL de produit. Qui plus est, la performance du produit n'est pas corrélée avec la concentration d'alcool.

Conclusion: La formulation peut grandement influencer l'efficacité antimicrobienne globale des produits pour la désinfection des mains par friction et est un facteur plus important que la concentration d'alcool seule. Deux nouveaux produits désinfectants pour les mains, avec une concentration volumique en éthanol égale à 70 %, ont été formulés pour répondre aux normes d'efficacité mondiales lorsque testés à des volumes plus représentatifs de l'utilisation normale des produits dans les environnements de soins de santé.

Référence:
AJIC : American Journal of Infection Control. Août 2012. Volume 40, numéro 6, pages 521-525. Sarah L. Edmonds, MS, David R. Macinga, PhD, Patricia Mays-Suko, BS, Collette Duley, BS, Joseph Rutter, BS, William R. Jarvis, MD, James W. Arbogast, PhD.  Publication en ligne : 24 janvier 2012

Lire le résumé de l’article (site de l'éditeur)

 

Étude: Évaluation de l'innocuité de l'utilisation topique d'antiseptique à base d'éthanol par les travailleurs de la santé : Évaluation du potentiel de toxicité développementale

Conclusion: Cette étude publiée dans le journal Regulatory Toxicology and Pharmacology a conclu qu'il y a aucun risque important de toxicité développementale ou reproductrice dû à des expositions professionnelles répétées et à l'utilisation à haute fréquence de désinfectants pour les mains à base d'alcool ou de produits pour le lavage chirurgical des mains. De façon générale, les données appuient la conclusion selon laquelle les produits désinfectants pour les mains à base d'alcool sont sans danger pour leur utilisation prévue dans l'hygiène des mains comme stratégie critique de prévention des infections dans les établissements de soins de santé.

Lire le résumé de l’article (site de l'agent de l'éditeur)

 

Étude: Efficacité d'un programme complet d'hygiène des mains pour réduire le taux d'infection dans un établissementde soins de longue durée

Résultats: Le taux d'infection à l’IVRI est passé de 0,97 à 0,53 infection par 1 000 jours-résidents (P = .01) après l'intervention, une baisse statistiquement significative. Le taux d'infections post-opératoires sont passés de 0,30 à 0,25 infection par 1 000 jours-résidents (P = .65). Un taux de conformité de 54 % a été observé chez les professionnels de la santé.Conclusion: Cette étude démontre que l'utilisation de produits à base d'alcool pour la désinfection des mains par friction, dans le cadre d'un programme complet d'hygiène des mains pour les professionnels de santé et les résidents, peut diminuer les taux d'infection dans les établissements de soins de longue durée.

Référence: AJIC : American Journal of Infection Control. Janvier 2013. Volume 41, Numéro 1, Pages 39-44. Steven J. Schweon, RN, MPH, MSN, CIC, HEM; Sarah L. Edmonds, MS, Jane Kirk, MSN, RN, CIC, Douglas Y. Rowland, PhD, Carmen Acosta, RN, BSN

Lire le résumé de l’article (site de l'éditeur)

  

Étude: Efficacité des nouveaux produits à base d'alcool pour la désinfection des mains par friction en conditions normales d’utilisation

Résumé: L’efficacité in vivo de 2 produits à base d'alcool conçus pour la désinfection des mains par friction (gel et mousse) ont été évaluées pour une dose de 1,1 mL. Les deux produits ont satisfait les exigences de réduction de log10, établies par la Food and Drug Administration des États-Unis, après une seule application et après 10 applications consécutives. C’est la première étude qui identifie des formulations de produits pour la désinfection des mains par friction capables de répondre aux exigences d'efficacité avec une seule dose de produit.

Référence: Contrôle des infections et épidémiologie hospitalière, vol. 34, no 3 (mars 2013), pp. 299-301.  David R. Macinga, Ph.D., Sarah L. Edmonds, MS, Esther Campbell, BS, David J. Shumaker, BS, James W. Arbogast, PhD

Lire le résumé de l’article (site de l'éditeur)

 

Étude: L’influence relative du volume de produit, du format de distribution et de la concentration d'alcool sur le temps de séchage et l'efficacité des produits à base d'alcool pour la désinfection des mains par friction

Résultats: Les doses de six produits pour la désinfection des mains par friction censés à frotter à sec dans 30 s varient de 1,7 mL à 2,1 mL, et le taux de séchage varie considérablement d'un produit à l'autre. Les temps de séchages des produits pour la désinfection des mains par friction augmentent linéairement avec la dose appliquée et diminuent linéairement avec l'augmentation de la concentration d'alcool. Les formats des produits n’ont pas d’influence significative sur les temps de séchage. Une mousse pour la désinfection des mains par friction (70% EtOH), un produit pour la désinfection des mains par friction avec rinçage (80% EtOH) et un gel pour la désinfection des mains par friction (90% EtOH) répondent chacun aux exigences d'efficacité de la norme EN 1500 lorsqu'ils sont testés à un volume de 3 mL, mais échouent lorsqu'ils sont testés à des volumes qui permettent un séchage en 30 s.

Conclusion: La dose de produit appliquée est le principal facteur qui influence le temps de séchage et l'efficacité des produits pour la désinfection des mains par friction, alors que le format de distribution n’a pas une influence significative. Bien que les produits avec une plus grande concentration d'alcool sèchent plus rapidement, les doses requises pour répondre à la norme EN 1500 peuvent prendre plus de 30 s pour sécher, même lorsque la concentration d'alcool est aussi élevé que 90%. D’autres études seront nécessaires pour mieux comprendre les doses d’application utilisées par les travailleurs de la santé en conditions réelles d’utilisation, et pour comprendre l'efficacité clinique de des produits pour la désinfection des mains par friction à de telles doses.

Référence: BMC Infectious Diseases 2014, 14:511 David R Macinga, David J Shumaker, Heinz-Peter Werner, Sarah L Edmonds, Rachel A Leslie, Albert E Parker et James W Arbogast

Lire le résumé de l’article (site de l'éditeur)

 

Étude: Efficacité comparative des produits à base d'alcool pour le lavage chirurgical des mains : L'importance de la formulation

Résumé: Les produits à base d'alcool pour le lavage chirurgical des mains sont utilisés pour prévenir les infections du site opératoire. Le gluconate de chlorhexidine (CHG) est souvent ajouté pour accroître le spectre d’action du produit. Le but de cette étude était de déterminer l'influence de la formulation des produits à base d'alcool pour le lavage chirurgical des mains sur l'efficacité de ces produits. Nous avons évalué trois formulations disponibles dans le commerce et une formulation avec une concentration en alcool contrôlée selon la méthodologie de lavage chirurgicale des mains définie par la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis. Une seule formulation répond aux exigences d'efficacité de la FDA lorsqu'elle est testée à la posologie recommandée par le fabricant. En revanche, deux formulations, dont l'une contenait du CHG, n'ont pas répondu aux critères d'acceptation de la FDA pour une réduction de 3 log10 au 5e jour d’utilisation. Ce qui signifie que les formulations n'ont pas suffisamment réduit le taux de bactéries sur les mains le cinquième jour d’application du produit. Les données suggèrent que les recommandations visant à inclure le CHG dans les formulations des produits à base d'alcool pour le lavage chirurgical des mains devraient être réexaminées, et que l'efficacité du produit, la tolérance cutanée et l'acceptabilité par l'utilisateur devraient être évaluées au cas par cas.

Référence: AORN Journal, décembre 2014, Volume 100, numéro 6, Pages 641-650 David R Macinga, PhD. ; Sarah L. Edmonds, MS, CCRP ; Esther Campbell, BS ; Robert R. McCormick, BS

Lire l'article résumé (site de l'éditeur)

 

Étude: Étude du gel à base d’alcool comme agent désinfectant antimicrobien.

Résultats: Les données de l’étude Healthcare Personnel Handwash montrent que les réductions logarithmiques moyennes sont plus importantes lorsque l’on associe l’utilisation du savon liquide avec un gel désinfectant à base d’alcool. Les réductions logarithmiques moyennes sont moins importantes lorsque l'alcool et le savon antimicrobien sont utilisés seuls, et sont encore moins importantes lorsque l’on utilise uniquement un savon classique. Toutes les associations de produits montrent un faible potentiel d’irritation cutanée.

Conclusion: En termes de réduction des microorganismes et d'irritation de la peau, les combinaisons de produits les plus efficaces sont l'utilisation d'un gel désinfectant pour les mains à base d’alcool en combinaison avec un savon antimicrobien ou un savon classique.

Référence: AJIC : American Journal of Infection Control. 27(4):332-338, août 1999. Paulson, Daryl S. PhD a; Fendler, Eleanor J. Ph.D. b; Dolan, Michael J. BS b; Williams, Ronald A. MS b

Lire le résumé de l’article (site de l'éditeur)

 

Étude: L'impact de l'utilisation d'un désinfectant pour les mains à base d'alcool sur les taux d'infection dans un établissement de soins prolongés.

Résultats: Les infections primaires observées sont des infections des voies urinaires liées au cathéter de Foley, des voies respiratoires, et les infections des plaies. La comparaison des types d'infections et de leurs taux chez les unités où du désinfectant pour les mains est utilisé avec ceux des unités où le désinfectant pour les mains n'est pas utilisé montre une diminution de 30,4 % des taux d'infection sur la période de 34 mois dans les unités où le désinfectant pour les mains est utilisé.

Conclusion: Cette étude indique que l'utilisation d'un gel à base d’alcool pour la désinfection des peut diminuer les taux d'infection et est un outil supplémentaire pour un programme efficace de lutte contre les infections.

Référence: AJIC : American Journal of Infection Control. 30(4):226-233, juin 2002. Fendler, E. J. Ph.D.a ; Ali, Y. PhD a; Hammond, B. S. a ; Lyons, M. K. BSN, RN b ; Kelley, M. B. CRRN b ; Vowell, N.A. RN b

Lire le résumé de l'article (site de l'éditeur)

 

Étude: Utilisation d'un désinfectant pour les mains à base d'alcool comme stratégie de lutte contre les infections dans un établissement de soins aigus.

Résultats: Les types d'infections primaires (qui représentant plus de 80 % des infections) observés sont des infections urinaires et des infections du site opératoire. Les types d'infection et les taux d’infection pour l'unité pendant la période où le désinfectant pour les mains d'alcool a été utilisé ont été comparées aux types d'infection et aux taux d’infections pour la même unité lorsque le désinfectant pour les mains à base d’alcool n'a pas été utilisé (référentiel). Les résultats montrent une diminution de 36,1 % des taux d'infection pour une période de 10 mois pendant laquelle le désinfectant pour les mains d'alcool a été utilisé.

Conclusion: Cette étude indique que l'utilisation d'un gel désinfectant pour les mains à base d’alcool peut réduire les taux d'infection et est un outil supplémentaire pour un programme efficace de lutte contre les infections dans les établissements de soins aigus. (Am J Infect Control 2003;31:109-16.)

Référence: AJIC: American Journal of Infection Control. 31(2):109-116, avril 2003. Hilburn, Jessica MT (ASCP), CIC a; Hammond, Brian S. b; Fendler, Eleanor J. Ph.D. b; Groziak, Patricia A. MS b

Lire le résumé de l’article (site de l'éditeur)

 

Étude: L'excrétion bactérienne et la desquamation des mains des travailleurs de la santé sont en corrélation avec l'état de la peau.

Résultats: La dissémination bactérienne et les mesures quantitatives de la peau ont été obtenues auprès de 86 travailleurs de la santé sur une période de 3 jours. Le taux de bactéries prélevées sur les mains des travailleurs de la santé se sont avérés négativement corrélés aux mesures du cornéomètre (p < 0,01); et positivement corrélée à l'indice de desquamation (p < 0,02). Aucune corrélation n'a été trouvée entre le taux de bactéries propagées et la perte transépidermique d'eau. Comme on pouvait s’y attendre, les mesures du cornéomètre se sont avérées négativement corrélées à l'indice de desquamation (p < 0,0001).

Conclusion: Les résultats de cette étude hospitalière démontrent que le taux de bactéries propagées depuis les mains des travailleurs de la santé dépend de la santé de la peau de l'individu ; c'est-à-dire que la peau sèche propage plus de bactéries. Cette dispersion bactérienne accrue de la peau sèche peut augmenter le risque de transfert d'infections pour les travailleurs de la santé ayant la peau lésée dans le cadre des soins aigus.

Référence: American Journal of Infection Control, Volume 34, numéro 5, juin 2006, Pages E85-E86. C.A. Kolly, J.W. Arbogast, D.R. Macinga

Lire le résumé de l’article (site de l'éditeur)

Réduire l'absentéisme dans les écoles et les collèges

Étude: Effet de l'utilisation du désinfectant pour les mains sur l'absentéisme à l'école primaire.Résultats: La réduction globale de l'absentéisme dû aux infections dans les écoles incluses dans cette étude s’élève à 19,8 % pour les écoles qui utilisent un gel désinfectant pour les mains à base d’alcool par rapport aux autres écoles étudiées.

Conclusion: L'absentéisme dû aux infections dans les écoles primaires est considérablement réduit lorsqu’un gel désinfectant pour les mains à base d’alcool est utilisé en classe dans le cadre d'un programme d'hygiène des mains.

Référence: AJIC : American Journal of Infection Control. 28(5):340-346, octobre 2000. Hammond, Brian a; Ali, Yusuf PhD a; Fendler, Eleanor PhD a; Dolan, Michael a; Donovan, Sandra RN, MSN b

Lire le résumé de l’article (site de l'éditeur)

 

Étude: L'effet d'un programme complet de lavage des mains sur l'absentéisme dans les écoles primaires.

Résultats: Deux cent quatre-vingt-dix élèves de cinq écoles indépendantes ont été inscrits à l'étude. Chaque salle de classe testée avait une salle de classe de référence, et seules les salles de classe testées ont bénéficié d’une intervention (programme d'éducation et désinfectant pour les mains). Les données sur l'absentéisme ont été recueillies pendant 3 mois. Le nombre d'absences était 50,6 % plus faible pour les salles de classes testées.

Conclusion: Les données suggèrent fortement qu'un programme d'hygiène des mains qui associe un programme d’éducation et l'utilisation d'un désinfectant pour les mains dans la salle de classe peut réduire l'absentéisme et avoir un bon rapport coût/efficacité.

Référence: AJIC : American Journal of Infection Control. 30(4):217-220, juin 2002. Guinan, Maryellen a,b; McGuckin, Maryanne Dr ScEd, MT (ASCP) c; Ali, Yusef PhD d

Lire le résumé de l'article (site de l'éditeur)

 

Étude: L'effet de l'hygiène des mains sur le taux de maladies chez les étudiants dans les résidences universitaires.

Résultats: De façon globale, l'augmentation du lavage des mains et la réduction des symptômes, des taux de maladie et de l'absentéisme entre le groupe étudié et le groupe témoin sont statistiquement significatives. La réduction des symptômes des maladies voies respiratoires supérieures varie de 14,8 % à 39,9 %. La baisse totale du taux de maladie est de 20 %. Le groupe étudié avait manqué 43 % en moins de jours d'école et de jours de travail.

Conclusion: Les pratiques d'hygiène des mains ont été améliorées avec une augmentation de la fréquence de lavage des mains grâce à une sensibilisation à l'importance de l'hygiène des mains et à l'utilisation d'un gel désinfectant pour les mains à base d’alcool dans les dortoirs universitaires. Il en a résulté moins de symptômes associés aux maladies des voies respiratoires supérieures, une baisse des taux de maladie, et une réduction de l’absentéisme.

Référence: AJIC : American Journal of Infection Control. 31(6):364-370, octobre 2003. White, Cindy PhD a; Kolble, Robin BSN a; Carlson, Rebecca MSN a; Lipson, Natasha BA a; Dolan, Mike BS b; Ali, Yusuf PhD b; Cline, Mojee Ph.D.

Lire le résumé de l'article (site de l'éditeur)

Amélioration de l'état de la peau dans les environnements difficiles propices à la dermatite

Étude: Efficacité d'un régime de soins des mains avec utilisation de crème hydratante dans les usines de production où les travailleurs sont enclins à la dermatite irritante professionnelle.

Résultats: La comparaison de l’évolution de l'état de la peau des ouvriers utilisant le régime complet de soin des main comprenant une crème hydratante par rapport à un groupe témoin utilisant un régime sans hydratant a montré des améliorations significatives (p < .05) pour plusieurs mesures après 1 à 2 semaines. Les mesures du cornéomètre ont toutes montré une amélioration significative pour les employés utilisant la crème hydratante, indépendamment de leur lieu de travail.

Conclusion:
L'amélioration de l’état de la peau est due à une utilisation régulière d’une crème hydratante pour les mains dans le cadre d'un régime de soin de la peau mis en place dans des environnements de travail dans lesquels les ouvriers étaient enclins sujets à la dermatite irritante de contact.

Référence: Arbogast JW - Dermatite - 01-MAR-2004; 15(1): 10-7

Lire le résumé de l’article

Réduire la maladie et l'absentéisme dans les milieux militaires

Étude: Utilisation d'un désinfectant instantané à base d'alcool dans les milieux militaires - une étude de cohorte prospective des stagiaires de base de l'armée.

Résultats: Par rapport au groupe témoin, les groupes d'intervention ont connu 40 % moins de maladies respiratoires (p < 0,001), 48 % moins de maladies gastro-intestinales (p et lt; 0,02), 44 % moins de temps d'entraînement perdu (p < 0,001) et 31 % moins de rencontres dans le système de soins de santé (p et lt; 0,001).

Conclusion: Ces résultats suggèrent que cette intervention est capable de réduire considérablement la maladie dans ce contexte et a le potentiel d'aider à réduire globalement l'absentéisme chez les militaires.

Référence: Médecine militaire, Volume 172, Numéro 11, novembre 2007 , pp. 1170-1176(7)

Lire le résumé de l’article (site de l'agent de l'éditeur)

Réduire l'absentéisme au travail

Étude: Impact d'un programme complet d'hygiène des mains au travail sur les demandes et les coûts de l'assurance-santé des employeurs, sur l'absentéisme et sur la perception et les pratiques des employés

Objectifs: Le but de cette étude était de déterminer l'efficacité d'un programme d'intervention multimodal en matière d'hygiène des mains pour réduire les demandes d'indemnisation des soins de santé pour les infections évitables en matière d'hygiène (ex. : le rhume et la grippe), l'absentéisme et l'impact subjectif sur les employés.

Méthodes: Un essai contrôlé par grappes prospectives de 13,5 mois a été exécuté avec un désinfectant pour les mains à base d'alcool dans des lieux de travail stratégiques et l'usage personnel (groupe d'intervention) et une brève éducation à l'hygiène des mains (les deux groupes). Quatre années de données rétrospectives ont été recueillies pour tous les participants.

Résultats: Les demandes d'indemnisation des soins de santé qui peuvent être évités avec une meilleure hygiène des mains ont été considérablement réduites de plus de 20 % (P < 0,05) pour le groupe testé.  Le programme a globalement eu un impact positif sur e taux d’absentéisme pour le groupe testé. Les données de l'étude sur les employés ont montré des améliorations significatives dans le comportement en matière d’hygiène des mains et un renforcement du sentiment de préoccupation de l’entreprise pour le bien-être des employés.

Conclusion: La mise en place d'un programme l'hygiène des mains complet, ciblé, mais simple à mettre en place a considérablement réduit la fréquence des demandes d'indemnisation des soins de santé et a permis d’accroître la satisfaction des employés au travail.

Téléchargez l'étude

Hygiène des mains pour les employés de l'industrie alimentaire

Étude: Évaluation des effets d’un programme d’utilisation de produit désinfectant pour les mains à base d’alcool sur l'absentéisme des employés : Résultats obtenus

Résultats: Le taux d'absentéisme observé pour la population testée est de 0,494 pour 100 jours de travail contre 0,618 pour 100 jours de travail (p = .097) en temps normal. Ce programme d’utilisation de produit désinfectant pour les mains à base d’alcool se traduit par des taux d'absentéisme en raison de maladies plus faibles.

Conclusion: Cette étude démontre que l'utilisation d'un désinfectant pour les mains à base d'alcool sur le lieu de travail associé à un programme éducatif simple pourrait produire un effet positif sur l'absentéisme. Le taux d'absentéisme observé dans la population testée 21 % plus faible que celui de la population non testée.

Référence: Il s'agit d'une étude non publiée financée par GOJO Industries.  Les auteurs sont : James W. Arbogast, Ph.D., Cristina Ferazzano Yaussay, MPH, Todd Cartner, Skin Care Science Technology Research and Development.

Télécharger le livre blanc 

L’hygiène des mains pour les le personnel qui manipulent les denrées alimentaires

Résumé: Cette étude examine la capacité de quatre routines de lavage des mains à réduire les micro-organismes transitoires présents sur la peau des mains. L'efficacité de ces régimes est déterminée à l'aide d'une procédure inspiré du Healthcare Personnel Handwash (« Le Lavage des mains du personnel en secteur de soins de santé » sont des directives établies par la Food and Drug Administration (FDA)) et à l’aide d’escherichia coli comme organisme marqueur transitoire. Les routines se compose d'un nettoyant pour les mains non antimicrobien, d'un gel désinfectant pour les mains à base d'alcool, d'un savon antibactérien et d'un savon antibactérien associé à l'application d'un gel désinfectant pour les mains à base d'alcool.

Conclusion: La configuration la plus efficace pour lutter contre les microbes en secteur alimentaire est clairement l’association du lavage des mains antimicrobien suivi de l'application d’un gel  désinfectant pour les mains à base d'alcool. Cette configuration a produit immédiatement une forte réduction des micro-organismes transitoires, avec potentiellement une réduction accrue si l’application du savon antimicrobien est répétée pendant plusieurs jours. Référence: Dairy, Food and Environmental Sanitation, Volume 19, numéro 10, octobre 1999, p. 680-684

Lire le résumé de l'article (site de l'agent de l'éditeur)

 

Titre: Le lavage des mains et le port de gants pour protéger les denrées alimentaires : revue des connaissances actuelles.

Résumé: Cet article présente une revue de la littérature éditée (médical, microbiologie, et industrie alimentaire) liée à tous les aspects du lavage des mains et du port de gants. Cet étude démontre qu'il n'y a pas suffisamment de preuves scientifiques pour étayer le principe selon lequel l'utilisation de gants sur les mains du personnel de manutention des denrées alimentaires empêche le transfert d'agents pathogènes vers les aliments et, par conséquent, qui justifient l'interdiction de manipuler les aliments prêts-à-manger à mains nues.

Auteurs personnels: Fendler, E. J., Dolan, M. J., Williams, R. A.
Affiliation de l'auteur: GOJO Industries, Inc., Akron, Ohio, É.-U.
Référence: Paulson, D. S.

Lire le résumé de l'article (site de l'agent de l'éditeur)